Femme et Maire de Nantes, portrait de Johanna Rolland

Évaluer cet élément
(3 Votes)
Femme et Maire de Nantes, portrait de Johanna Rolland Patrick Garçon - Ville de Nantes

Alors que la France ne compte que 12% de maires femmes, c’est depuis le 4 avril 2014 que Johanna Rolland, 36 ans et mère de deux enfants, exerce ses fonctions de Maire de Nantes ainsi que de Présidente de Nantes Métropole, du pôle métropolitain Nantes - Saint-Nazaire et du réseau Eurocities.

 

Qui est Johanna Rolland ?

Issue d’une famille nantaise déjà engagée, Johanna Rolland a très vite ses propres convictions politiques. Fille d’enseignante et d’un employé de banque également syndicaliste, elle entreprend une prépa littéraire au Lycée Gabriel-Guist’hau, puis des études à l’Institut d’études politiques de Lille. Elle sort diplômée de la section “Politique et Société” en 2001, et passe ensuite, à Grenoble,un Master “Développement local de la ville”.

Cette femme, à la fois travailleuse et soucieuse du bien être des autres, est aussi engagée sur le plan associatif. A l’époque de ses études, Johanna Rolland s’investit en tant que bénévole dans l’humanitaire sur un projet de coopération internationale en Bosnie-Herzégovine et en Afrique du Sud. En même temps, elle est aussi entraîneuse d’une équipe de basketball à Vertou.

 

Son parcours en quelques points

Difficile de résumer un tel parcours! Mais voici ce que nous pouvons vous dire sur l’évolution professionnelle et militante de Johanna Rolland :

2002 : elle devient chargée de la démocratie participative pour la ville de Creusot en Saône-et-Loire, où elle obtiendra le concours d’attachée territoriale puis sera nommée Responsable au service “Politique de la ville”.

2004 : Retour à Nantes. Elle sera recrutée comme attachée parlementaire de Jean-Marc Ayrault.

2008 : Elle est élue au conseil municipal de Nantes en tant qu’adjointe au maire chargée de l’éducation et de la jeunesse.

2011 : Elle est élue Conseillère Générale de Loire-Atlantique.

2012 : Le conseil municipal la désigne nouvelle 1re Adjointe chargée de l’éducation, de la jeunesse, des grands projets urbains et de la politique de la ville.

2014 : Johanna Rolland conduit la liste socialiste aux élections municipales et obtient la majorité absolue. Elle devient donc Maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole, Présidente du pôle métropolitain Nantes - Saint-Nazaire et Présidente du réseau Eurocities à la suite de plusieurs autres élections.

Que de titres durant son ascension vers  ces postes à hautes responsabilités ! Mais comment fait-elle pour jouer à la fois les rôles de Maires et de Présidente, ainsi que les rôles de mère et d’épouse ?

Interview

-Johanna, ou plutôt, Madame le Maire, comment avez-vous vécu l’évolution de votre carrière professionnelle ?

"Il faut parler d’engagement militant plutôt que de carrière professionnelle. Il s’agit d’un parcours, d’étapes. Je m’investis pour des causes auxquelles je crois et c’est cela qui explique ce parcours. Il y a dix ans, je ne m’imaginais pas forcément devenir maire de Nantes un jour. Aujourd’hui, je mesure l’importance de cette responsabilité que j’exerce sereinement et en m’y consacrant pleinement."

-Avec votre planning ultra chargé depuis que vous avez l’âge de 18 ans, nous pourrions penser que vous êtes célibataire endurci faute de temps libre. Mais ce n’est pas du tout le cas puisque vous êtes épouse et mère de deux enfants ! Dites-nous tout, comment avez-vous fait ?

"S’engager, ce n’est pas mettre sa vie de côté ! J’ai continué à avoir des loisirs, voir des amis. Je me suis mariée, j’ai eu deux enfants. C’est un tout, un équilibre et cela me semble naturel."

-Comment gérez-vous au quotidien à la fois votre vie professionnelle et votre vie privée ? Est-ce difficile ? Est-ce plutôt naturel ? Y-a-t-il un impact sur vos enfants ou votre mari ?

"Je reconnais que les fonctions que j’occupe demandent beaucoup de temps. C’est aussi un choix de couple. Ce ne serait pas possible sans ce soutien-là. Concilier les responsabilités et la vie de famille nécessite une vraie organisation, notamment de mon agenda. Par exemple, j’emmène mes enfants à l’école tous les matins."

-Enfin, quels seraient vos conseils pour les femmes qui hésitent et qui n’osent pas entreprendre une grande carrière par peur de ne pas, ou de ne plus, pouvoir gérer leur famille ?

"Je leur dirais de ne pas hésiter à s’engager, de se faire confiance et d’oser ! C’est d’ailleurs la devise de Nantes : « Neptune favorise ceux qui osent »."

Lu 5506 fois Dernière modification le jeudi, 03 septembre 2015 15:41
Plus dans cette catégorie : « Portrait d’une artiste nantaise

                                                                    S'inscrirecontact@wmagenta.fr / Tous droits réservés 2015 / Mentions légales / facebook   twitter   icone instagram